Brune & Blonde at la Cinemathèque, Paris - 13 octobre 2010

Discussion of all things David Lynch

Moderators: Annie, BookhouseBoyBob, Ross, Jerry Horne, Brad D

User avatar
Hervé Love
Posts: 90
Joined: Mon May 21, 2007 1:49 pm
Location: Paris

Brune & Blonde at la Cinemathèque, Paris - 13 octobre 2010

Postby Hervé Love » Thu Aug 19, 2010 3:21 am

"La Cinémathèque française" is organizing a very original art and film exhibition dedicated to "brune and blonde" (Paris, 6 October 2010 to 16 January 2011)

"Punctuated by many screening of film excerpts, Brune/Blonde focuses on film and its mythical actresses: blondes and
brunettes, not to mention redheads, short and long hair, veiled or sensual. It looks at the film industry and its filmmakers
seeking a form in which the body reveals itself. And it looks at films and the representation of hair, inextricably linked to
desire and the intoxication of love. Emblematic of this is Kim Novak's spiral bun in Hitchcock's Vertigo, revisited 30 years later by David Lynch in Lost Highway".

"Brune/Blonde will show the conscious and unconscious interactions between the cinema and the other arts in the
representation of beauty and feminine mystery".

David Lynch will be present on the 13th of october.

Kit press in english here : http://www.cinematheque.fr/data/documen ... nglish.pdf
Kit press in french (more complete) here : http://www.cinematheque.fr/data/documen ... 010-11.pdf
User avatar
Hervé Love
Posts: 90
Joined: Mon May 21, 2007 1:49 pm
Location: Paris

Re: Brune & Blonde at la Cinemathèque, Paris - 13 octobre 20

Postby Hervé Love » Thu Oct 14, 2010 1:26 am

Hey all, I am so ashamed : I did'nt go to the Lynch meeting yesterday night at the Cinémathèque of Paris.
Grrr....

But... I already found a vidéo here : http://www.youtube.com/watch?v=y9fxz6AwYHo

And an article above (in French) about that meeting.
About his next movie, David said he was still waiting for ideas
"Since 'Inland Empire', cinema is going through a difficult period and he doesn't know where it goes. That's the reason why I'd rather waiting for ideas" he said.



David Lynch en résidence à la Cinémathèque attend que les idées lui viennent

PARIS, 14 oct 2010 (AFP) - Le peintre et cinéaste américain David Lynch, invité de la Cinémathèque française jusqu'à la fin du mois, "attend que les idées lui viennent" pour son prochain projet, a-t-il confié mardi soir à ses fans.
"J'attends que les idées viennent pour le prochain projet. Depuis +Inland Empire+ (en 2006), le cinéma traverse une période de transition et je ne sais pas où ça va aller. Alors j'attends un peu de voir si les idées accrochent quelque chose qui pourra décoller", a-t-il déclaré à l'issue d'une projection de quatre de ses courts-métrages dont son tout premier, "Six men getting sick", réalisé quand il avait 19 ans.
Réalisateur culte au "statut de rock star", selon Serge Tubiana, directeur général de la Cinémathèque française, David Lynch, 64 ans, s'est prêté pendant plus d'une heure aux questions de la salle qui buvait ses paroles, quand il égrénait son passé d'enfant "heureux" à Philadelphie ou son parcours, des pinceaux et de la toile à la caméra et à la pellicule.
Il se montre ainsi intéressé, mais méfiant quand il s'agit du cinéma en relief: "la 3D pourrait être très, très intéressante. Mais c'est aussi un moyen de faire beaucoup d'argent, de ramener les gens vers les salles et de vendre une nouvelle génération de téléviseurs!", plaisante-t-il.
Mais pour un touche-à-tout comme lui, "certaines idées pourront survenir qui ne pourront être complètement réalisées qu'en 3D", prédit-il. "Et ces idées viendront d'autant mieux qu'on aura pu expérimenter les nouvelles caméras".
De même, juge cet artiste qui a testé la peinture, la photo, le cinéma et la télévision, "internet va devenir le support sur lequel tout, ou à peu près tout, va se passer: toutes ces formes d'écriture sont enthousiasmantes, chacune a sa langue et chacune peut nous parler", estime-t-il.
Cinéaste poète, rêveur, onirique et mystérieux, il "aime les histoires concrètes, mais avec un côté abstrait, comme dans la vie", a-t-il expliqué: "Certaines choses se produisent dans la vie, qui sont tellement mystérieuses. Il me semble que nous sommes tous un peu détectives: on a envie de comprendre et on part à la recherche des petits détails".
Pour lui rendre hommage, la Cinémathèque projette jusqu'au 1er novembre la totalité de ses films - dix longs métrages de "Elephant Man" à "Sailor et Lula" ou "Muholland Drive", ainsi que ses courts métrages et films de télévision - et organise une série de conférences et débats.
ach/ls/cgd

Return to “DAVID LYNCH”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests